Infos et réservations au 01 45 65 36 50 usa@tangka.com

New York City : Uptown Manhattan

New York City : Uptown Manhattan

 
 

Uptown Manhattan

Central Park

Entre 59th Street, 110th Street, Central Park West et 5th Avenue, métro 5th Ave. (lignes N, R) ou 59th St./Columbus Circle (lignes A, B, C, D, 1, 9). Ouvert tlj de 6 h à 1 h du matin. Entrée libre.

Uptown commence avec Central Park et s’étend jusque vers la 100th Street. Traditionnellement, c’est la partie la plus chic de Manhattan qu’il faut visiter lors d’un circuit USA. Le parc, poumon vert de la ville, y est sans doute pour beaucoup, ajoutant le plaisir du regard aux vertus de la forêt. Uptown se divise en deux parties, de chaque côté du parc, l’est et l’ouest.

On n’imagine pas New York privé de Central Park. Pourtant, cette pièce essentielle a été rapportée il y a un siècle et demi seulement. Jusqu’en 1850, New York buttait sur une zone de marécages qui portent aujourd’hui Uptown ! Les 2 000 ha de Central Park ont été dessinés et façonnés par Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux. Ils s’en sont donné à cœur joie, internajetant ici un lac, plantant là-bas une forêt ou un tapis de fleurs (1 400 essences recensées), dessinant un pré plus loin entre deux collines… Résultat, Central Park est LE rendez-vous du week-end. Des milliers de joggers (une piste rend hommage à Jackie Kennedy, qui y avait ses habitudes, avant que son fils John John prenne le relais), de cyclistes, de rollers y pratiquent leur sport préféré. A côté, ce sont les amateurs de football, de Frisbee ou de base-ball. Les jeunes troupes de théâtre, les chanteurs débutants ou les jongleurs viennent y chercher leurs premiers applaudissements. Quant aux autres, ils s’y promènent tranquillement dans des allées tortueuses qui traversent un sous-bois avant de suivre les rives d’un bassin tapissé de nénuphars. En hiver, une vaste patinoire est ouverte à hauteur de la 62nd Street sur Wollman Rink. Dès le printemps elle devient piste pour rollers.

Central Park, c’est encore des dizaines de statues, un site idéal pour observer les oiseaux, l’aigrette comme le faucon ou la fauvette, un jardin de fleurs dessiné par Yoko Ono et baptisé Strawberry Fields (72nd Street), un manège à l’ancienne (65th Street), un lac sur lequel on peut s’essayer à la rame (72nd Street), un théâtre de marionnettes (79th Street), un autre théâtre (79th Street), plus conventionnel, un théâtre de plein air, un authentique obélisque rapporté d’Egypte… (Cleopatra Needle, 81st Street) et même un zoo (Central Park Wildlife Conservation), particulièrement adapté aux enfants. Les programmes, lieux et horaires sont disponible au Visitors’ Center, installé dans The Dairy, l’un des bâtiments du sud du parc, non loin du zoo, à hauteur de 65th Street (ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 17 h d’avril à octobre, 10 h à 16 h de novembre à mars). La promenade dans le parc ne présente aucun danger durant la journée. Ne pas la prolonger à la nuit tombée.

 

Les limos

Elles sont blanches ou noires, mesurent plus de 5 mètres de longueur et glissent lentement sur les avenues de Manhattan. Conduites par des chauffeurs muets, leurs vitres teintées ne laissent jamais entrevoir leurs occupants. Ce sont les fameuses limousines, qu’ici on baptise Limo. Pour environ 80 $ de l’heure (tous les hôtels en proposent), elles permettent de jouer les stars. A l’intérieur, un vaste salon capitonné avec bar, téléviseur, lecteur de CD et banquettes accueillantes.

 

L’est d’Uptown

La partie est d’Uptown s’étend le long des 1re, 2e et 3e avenues ainsi que de Lexington, Park Avenue (facilement identifiable grâce à son terre-plein central), Madison et la 5th Avenue. Elle est plus élégante que son pendant ouest. On y trouve les hôtels les plus cotés de New York, les restaurants de luxe, et bien sûr, toutes les grandes griffes de la mode, Kenzo ou Calvin Klein, ainsi que le grand magasin Bloomingdale’s (3rd Avenue et 59th Street). Il suffit de regarder les façades des immeubles pour comprendre qu’on est ici en terre cossue, où le mètre carré se négocie rarement en dessous de 10 000 $… 

A défaut d’y habiter, on y flâne. D’autant que le quartier offre quelques-uns des musées parmi les plus fameux du monde.

 

Metropolitan Museum of Art

Le long de la 5th Avenue entre 80th et 84th Street, métro 86th St. (lignes 4, 5, 6). Ouvert dimanche, mardi, mercredi et jeudi de 9 h 30 à 17 h 15, vendredi et samedi de 9 h 30 à 20 h 45. Entrée payante.

Le Met, comme l’appellent les connaisseurs, est le plus grand. Plus de 3 millions d’œuvres racontent l’art depuis l’Antiquité jusqu’au début de notre siècle. La galerie des impressionnistes est étourdissante de richesse. La peinture classique, El Greco, Turner, Delacroix, Boticelli ou Georges de La Tour, n’est pas en reste, tout comme le département de la sculpture et des objets d’art européens (60 000 pièces à lui seul !) ou les salles consacrées à Rome. Noter que ce musée s’intéresse également aux arts du Pacifique, d’Afrique et d’Amérique précolombienne et dispose d’un fonds important consacré à l’art islamique et à l’art asiatique, ainsi que d’étonnantes reconstitutions, un intérieur vénitien ou le cloître de l’abbaye de Saint-Michel de Cuxa !

 

Guggenheim Museum

1071 5th Avenue, à l’angle de 89th Street, métro 86th St. (lignes 4, 5, 6). Ouvert du samedi au mercredi de 10 h à 18 h, nocturne 20 h vendredi. Entrée payante.

Le musée vaut d’abord par le bâtiment qui l’abrite. Il dissimule une rampe hélicoïdale, à l’image d’un pas de vis, dont la montée, ou la descente, permet de voir les œuvres exposées. L’abondante collection Guggenheim, 10 000 œuvres environ, est entièrement dédiée à l’art moderne. Elle est exposée par thème et par roulement.

 

Frick Collection

1 East 70th Street, métro 68th St. (ligne 6). Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 18 h et de 13 h à 18 h dimanche. Entrée payante.

Turner, Velázquez, Vermeer, Rembrandt, Corot, Véronèse, Millet, Goya, Ingres, Degas, Monet… Les pièces rassemblées jusqu’à sa mort, en 1919, par l’industriel Henry Clay Frick ressemblent à un annuaire internajetant tional des chefs-d’œuvre de la peinture. Ajoutez-y des objets – tapisseries et meubles précieux -, un superbe patio intérieur à colonnades, et l’on comprendra pourquoi cet ancien hôtel particulier, resté pratiquement inchangé depuis un siècle, est aujourd’hui l’un des spots les plus visités du Museum Mile.

 

American Museum of Natural History

Central Park West, entre 77th et 81st Street, métro 81st St. (lignes B, C) ou 79th St. (lignes 1, 9). Ouvert du dimanche au jeudi de 10 h à 17 h 45, 10 h à 20 h 45 vendredi et samedi. Entrée payante.

Assurément LA grosse attraction du secteur. Colossal complexe occupant plusieurs blocks, le musée d’Histoire naturelle balaie de très nombreuses disciplines : biologie, physique, chimie, astronomie, géologie, anthropologie, etc.

 

Withney Museum of American Art

945 Madison, métro 77th St. Ouvert du mardi au jeudi de 11 h à 18 h, vendredi de 13 h à 19 h, samedi et dimanche de 11 h à 18 h. Entrée payante.

Le plus complet sur l’art américain du siècle. Créé en 1931, le musée rassemble plus de 12 000 peintures, sculptures, dessins et photographies. On y trouve les œuvres de Edouard Hopper, Alexandre Calder, Reginald Marsh et Stuart Davis.

 

L’ouest d’Uptown

Dans sa partie ouest, Uptown s’étend depuis Central Park West, Columbus Avenue, Amsterdam Avenue, Broadway, la 11th et la 12th Avenue.

Au coin de Central Park, à partir de Columbus Circle, la place au centre de laquelle trône la statue de Christophe Colomb, jouxte le Lincoln Center, un vaste ensemble de salles de spectacle consacrées au théâtre, à la chanson et aux comédies musicales. Ainsi que l’Opéra, dont Chagall a peint les murs.

Plus avant, le quartier est surtout résidentiel, plutôt chic, comme l’attestent les boutiques, même si l’allure devient moins flatteuse au fur et à mesure qu’on s’approche de l’Hudson River. Pour la mémoire, on ne manquera pas de passer devant le Dakota Building (72nd Street, devant Central Park, métro 72nd St.), l’immeuble devant lequel John Lennon fut assassiné, et où vit toujours sa compagne, Yoko Ono. L’entrée est sévèrement gardée et empêche de poursuivre la visite.

 

Harlem

De longues années durant, Harlem eut mauvaise réputation. On conseillait aux touristes de ne jamais s’aventurer seul au-delà de la 100th Street. Le royaume du jazz et le plus grand territoire noir de New York échappait donc à la curiosité des voyageurs. En quelques années, ces vieilles images ont été bousculées. Harlem s’est fait une inattendue beauté, parcs nettoyés, dealers traqués, façades restaurées, pour accueillir les visiteurs. Le renouveau est sensible, même s’il laisse encore des quartiers infréquentables. Les visites guidées de Harlem sont proposées dans tous les hôtels. Le dimanche matin, elles se concluent par une messe gospel.

Le quartier de Harlem est dessiné entre la 110th (Central Park) et la 168th Street (rivière de Harlem). On y entre par la place dédiée à Duke Ellington, ornée d’une statue représentant le maître assis à son piano. La visite découvre les anciens quartiers chic (jusque dans les années 1920, Harlem était résidentiel), fait la pause devant l’Apollo Theater (253 West 125thStreet, entre Adam Clayton Powell Jr. Boulevard et Frederick Douglass Boulevard, métro 125th St. [lignes 2, 3]. Ouvert tlj de 10 h 30 à 15 h 30. Entrée payante), ce théâtre où jouèrent tous les grands de la musique noire, et découvre la cathédrale dédiée à Saint-John the Divine : sa construction commencée il y a plus d’un siècle n’est toujours pas achevée… Elle peut accueillir 10 000 fidèles et sa décoration hétéroclite mérite le détour ! (Amsterdam Avenue et 112th Street, métro Cathedral Parkway. Entrée libre. Tél. : 316-7540). Outre l’aperçu de l’université de Columbia (Broadway et 114th Street) et de maisons occupées par les personnalités noires, la découverte s’achève dans une église. Les chanteurs endimanchés ne vont pas tarder à enflammer l’assistance, qui va taper dans ses mains, reprendre en chœur avec l’officiant sous les accords d’un orgue déchaîné et d’une guitare saturée… ! Le gospel est aux sources de la musique. La First Corinthian Baptist Church (7th Avenue et 116th Street), un ancien théâtre à la décoration rococo devenu église, est un classique du genre, même si les visiteurs y sont cantonnés au balcon.

 

Sommaire Guide USA Est

Inscription newsletter Tangka

Les parcs de l’Ouest

Les parcs de l’Ouest

480 € TTC - 10 jours / 9 nuits

Découvrez les sites parmi les plus époustouflants des ... Voir le détail

Autotour Route 66

Autotour Route 66

685 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Partez en autotour sur la célèbre route 66 en passant Voir le détail

La Louisiane authentique

La Louisiane authentique

745 €- 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les mystérieux bayous, les plantations et ... Voir le détail

Le meilleur du New-York State

Le meilleur du New-York State

1065 € - 10 jours / 9 nuits

Découvrez un Etat riche et intéressant. Au programme : ... Voir le détail