Infos et réservations au 01 45 65 36 50 usa@tangka.com

La nouvelle Angleterre : Boston, Plymouth, Cape Cod

La nouvelle Angleterre : Boston, Plymouth, Cape Cod

 
 

Boston

Rappel historique

Fondé dès 1630, Boston est aujourd’hui peuplé de 654 000 habitants. Celle qui fut le port d’arrivée de nombreux colons (ceux du Mayflower débarquèrent à proximité), le siège d’une prestigieuse université (Harvard), le lieu privilégié d’établissements de la bonne société britannique émigrée outre-Atlantique. Boston, actuellement septième métropole des Etats-Unis (voir lors d’un circuit USA), est à 330 kilomètres au nord de New York.

La capitale du Massachusetts est une ville que les Européens aiment pour son charme autant que pour la facilité qu’ils ont de s’y déplacer à pied. On est ici au royaume de l’Amérique Wasp, c’est-à-dire blanche et protestante, voire puritaine. N’est-ce pas à proximité qu’ont débarqué les 102 pères pèlerins du Mayflower, confiant d’une certaine manière à la ville les clés du temple ?

Cité d’histoire, Boston se souvient également d’avoir conduit l’indépendance américaine et d’être aujourd’hui considérée comme le berceau du pays. Mais, bien décidée à préparer l’avenir, Boston compte 64 universités, dont la célèbre Harvard créée en 1635 ou le Massachusetts Institute of Technology, pépinière d’élites. Plus de 200 000 étudiants donnent à Boston ses élans rock and roll et ses terrasses joyeuses. Le cocktail bonnes familles, intellectuels et financiers fait merveille : le chemin de fer est « inventé »ici en 1826, l’anesthésie en 1846, le téléphone en 1874, l’ordinateur en 1928, la pilule en 1959…

Suivez le Chemin de la Liberté

A première vue, c’est une ligne rouge, dessinée à même le trottoir. Très vite, on s’aperçoit qu’elle est le guide le plus précieux pour qui veut découvrir l’histoire de Boston. En 6 kilomètres de bien agréable et instructive promenade, elle conduit aux principaux monuments de la ville. On l’appelle the Freedom Trail, le Chemin de la Liberté. Toutes les informations utiles qui s’y rapportent ainsi que son plan sont diffusés par l’office du tourisme (147 Tremont Street. Ouvert tlj de 8 h 30 à 17 h).

Son origine est située devant le Visitors Center(Tremont Street et Park Street) et il s’achève une vingtaine d’étapes plus avant, au Bunker Hill Monument, dont La Fayette a posé la première pierre. Cet obélisque célèbre une bataille de 1755. Après avoir gravi les 294 marches, magnifique vue sur Boston ! Elle est méritée car, auparavant, c’est à un grandiose cours d’histoire américaine qu’il a fallu assister, entre maisons dans lesquelles s’est fomentée la révolte anti-anglaise, cimetières, monuments célébrant batailles et héros, églises et même un navire de guerre, l’USS Constitution, qui batailla contre les Anglais en 1812.

 

State House & Boston Common

Boston Common. Ouvert tlj sauf week-end de 9 h à 17 h, le samedi de 10 h à 15 h 30. Entrée libre.

On ne manquera pas la State House, imposant bâtiment du gouvernement, qui abrite un musée sur l’histoire de la ville et celle de l’Etat. L’occasion est belle alors de flâner dans les allées du Boston Common, qu’on dit être le plus vieux jardin public des Etats-Unis. Ce parc jouxte Beacon Hill(autour de Charles Street), le quartier élégant de Boston, avec ses antiquaires et ses boutiques de luxe.

 

Museum of Fine Arts

465, Huntington Avenue, ouvert les lundi et mardi de 10 h à 16 h 45, les mercredi, jeudi et vendredi de 10 h à 20 h 45, le week-end de 10 h à 17 h 45. Entrée payante.

Il a été inauguré le 4 juillet 1876, le jour même où les Etats-Unis célébraient leur centenaire. A la manière de notre Louvre, on y trouve une rétrospective complète de l’art, depuis l’Egypte jusqu’aux peintures les plus modernes, sans oublier les impressionnistes. C’est du reste la peinture, de Rembrandt à Picasso, qui lui vaut sa juste réputation internationale.

 

Isabella Stewart Gardner Museum

280 The Fenway. Ouvert tlj sauf lundi de 11 h à 17 h. Entrée payante.

Un autre musée remarquable, installé dans un palais entouré d’un beau jardin. C’était l’habitation d’une richissime collectionneuse qui fit don de ses biens à la ville en demandant que sa maison soit laissée en l’état. L’exposition est donc un savant mélange des genres, entre toiles d’exception et bibelots anciens. Ici encore, la peinture est à l’honneur avec des Boticelli, des Fra Angelico, des Giotto…

 

Quartier des universités

Boston l’historique sait aussi faire la fête.Cette visite savante doit être conclue dans le quartier des universités, Cambridge le bien nommé. Harvard,Radcliffe et le Massachusetts Institute of Technology en sont les étoiles, parmi des dizaines d’autres écoles et facultés qui couvrent toutes les disciplines. Outre le coup d’œil sur les campus invariablement animés, on pousse les portes du Fogg Arts Museum (32 Quincy Street. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante), un autre champion de la peinture avec une des plus belles collections qui soient des impressionnistes français.

Ce panorama est encore largement incomplet si on ne cite pas pêle-mêle la bibliothèque de George Washington (Boston Athenaeum, Beacon Street. Ouvert tlj sauf week-end de 9 h à 17 h. Entrée payante) ; le Black Heritage Trail(46 Joy Street. Entrée payante), qui, à la manière du fil rouge, permet de suivre l’histoire de la communauté noire ; Chinatown (Beach Street), New England Aquarium (Situé sur le port, derrière Quincy Market. Ouvert en été les lundi, mardi et vendredi de 9 h à 18 h, les mercredi et jeudi de 9 h à 20 h, le week-end de 9 h à 19 h. En hiver, ouvert tlj jusqu’à 17 h, sauf le week-end à 18 h),Boston Children’s Museum (300 Congress Street. Ouvert tlj de 10 h à 17 h, nocturne le vendredi jusqu’à 21 h. Entrée payante), véritable paradis pour les enfants ; un musée dessiné par Pei, consacré au président Kennedy (Columbia Point. Ouvert tlj de 9 h à 17 h. Entrée payante) ; les concerts du Boston Symphony Orchestra…

 

Boston, la première

Boston se flatte d’avoir accueilli le premier marathon des Etats-Unis. C’était en 1897. Aujourd’hui, la manifestation attire près de 25 000 compétiteurs. Une plaque de bronze (Boylston Street à Back Bay) enregistre tous les gagnants depuis sa première édition. Boston est également fière d’avoir anticipé la loi interdisant de fumer en public qui tend à se généraliser aux Etats-Unis. A Boston, elle a été votée en… 1632 ! Mais, ville universitaire, Boston se doit également d’être branchée sur le futur. Il existe deux cybercafés à l’enseigne Cybersmith, l’un à Harvard Square (Cambridge), l’autre sur Quincy Market (Boston).

 

Suivez le guide !

Suivez le Freedom Trail, parcours fléché qui relie les différents sites qui firent l’indépendance américaine. Allez faire du shopping chez Filene’s.

 

Filene’s Basement

426 Washington Street. Ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h 30, et le dimanche de 11 h à 19 h.

Enfin, indispensable visite de Filene’s, dont le sous-sol recèle le plus grand magasin de soldes permanentes des Etats-Unis, dit-on !

 

Plymouth

Après s’être échoués devant le rocher de Plymouth, en 1620, les pères pèlerins du Mayflower s’établirent sur le continent. A 65 kilomètres au sud de Boston, la charmante petite ville de Plymouth (50 000 âmes), capitale américaine des… airelles, perpétue le souvenir.

 

Mayflower

Water Street. Ouvert tlj de 9 h à 19 h en été, de 10 h à 17 h en hiver. Entrée payante.

Une réplique à l’échelle réelle du Mayflower est ancrée dans la rade. Surprise ! Il semble miniature (31 mètres de long seulement pour plus de 100 passagers traversant l’Atlantique.). Sa visite est agrémentée de la présence d’un équipage en costumes d’époque.

 

Pilgrim Hall Museum

75 Court Street. Ouvert tlj de 9 h 30 à 16 h 30. Entrée payante.

La reconstitution se poursuit dans ce musée où sont conservés quelques-uns des objets usuels des pèlerins et leurs meubles.

 

Plimoth Plantation et Wax Museum

Route 3A, Warren Avenue. Ouvert tlj de 9 h à 17 h. Entrée payante.

C’est encore à la Plimoth Plantation qu’a été reconstitué le premier établissement des passagers du bateau mythique. Là encore, des figurants jouent en costumes d’époque le rôle des anciens colons. Un village indien est également au programme de la visite, lui aussi avec des figurants qui répètent les gestes de leurs ancêtres. Le Wax Museum(ouvert tlj de 9 h à 17 h. Entrée payante), retrace l’histoire complète de cette odyssée qui fut à l’origine des Etats-Unis d’Amérique.

 

Cape Cod

L’Amérique recèle aussi quelques royaumes dédiés à la nature. La preuve par Cape Cod, vaste région dont une partie, le Sud (11 000 hectares), est protégée par le statut de parc national (Cape Cod National Seashore), qui hésite entre lande bretonne et dunes vendéennes. L’endroit, une péninsule marécageuse, tient son nom de la morue, cod. Ses plages, nombreuses, lui ont depuis longtemps valu les faveurs des vacanciers huppés venus de Boston.

Il faut insister sur les beautés naturelles de l’endroit : champs de dunes, plages, lacs, marais salants, falaises, forêts… Ses villages également, petits ports toujours en activité (Chatham) ou cités en fête (Provincetown) à la manière de Mykonos ou Saint-Tropez, zones résidentielles (Hyannis, célèbre pour accueillir la famille Kennedy), villages de tradition (Sandwich, le plus ancien, où les souffleurs de verre continuent à exceller).

Mais le plus séduisant de Cape Cod reste son atmosphère. Chic, assurément. Tout, de l’hôtel au parking y est cher, et même très cher. On y croise la meilleure société américaine au sortir de sa résidence secondaire sur la presqu’île et prenant plaisir à revêtir le polo (Polo) et le jean déchiré (Calvin Klein) pour affronter les vents du large dans un décor d’exception ! Des dizaines de kilomètres de sentiers balisés invitent à la randonnée.

 

Le pays de la canneberge

La région de Plymouth est la capitale d’une étonnante production : la canneberge, mot d’origine française auquel nous préférons celui d’airelle. En septembre et en octobre, la récolte occupe des centaines d’exploitations qui cultivent ce fruit rouge (utilisé ensuite en pâtisserie) sur des tourbières. Elle est parfois pratiquée en inondant la plantation puis en battant l’eau de manière à ce que les baies se détachent de leur arbrisseau et flottent en surface. Plusieurs champs également sur les îles de Nantucket et de Martha’s Vineyard.

Sommaire Guide USA Est

Les parcs de l’Ouest

Les parcs de l’Ouest

480 € TTC - 10 jours / 9 nuits

Découvrez les sites parmi les plus époustouflants des ... Voir le détail

Autotour Route 66

Autotour Route 66

685 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Partez en autotour sur la célèbre route 66 en passant Voir le détail

La Louisiane authentique

La Louisiane authentique

745 €- 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les mystérieux bayous, les plantations et ... Voir le détail

Le meilleur du New-York State

Le meilleur du New-York State

1065 € - 10 jours / 9 nuits

Découvrez un Etat riche et intéressant. Au programme : ... Voir le détail