Infos et réservations au 01 45 65 36 50 usa@tangka.com

Informations pratiques

Informations pratiques USA

Centre commercial By: Kenneth LuCC BY 2.0

Achats et artisanat

A San Francisco, le shopping est une seconde nature : on vient y faire provision de jeans Levi’s, de chaussures Timberland , de bagages, de lunettes Ray Ban. Attention, les radios achetées aux Etats-Unis ne captent pas les grandes ondes.

Poteries pueblos, poupées kachinas et bracelets au design épuré hopis, tableaux de sable navajos , bijoux d’argent rehaussés de turquoises zunis,l’artisanat indien en Arizona et au Nouveau-Mexique est beau, mais cher. A Houston ou à Albuquerque, on peut s’offrir la panoplie du parfait cow-boy à des prix raisonnables : chapeaux, santiags, ceinturons et cravates à boucle d’argent. Le cuir est meilleur marché qu’en France. Les malls, ces immenses centres commerciaux, sont de véritables paradis pour le shopping.

Alcool

On ne vous vendra pas une bouteille de bière si vous ne montrez pas une pièce d’identité qui prouve que vous avez plus de 21 ans, le drinking age. Il est strictement interdit de boire de l’alcool dans la rue et de circuler avec des bouteilles d’alcool décapsulées dans sa voiture.

Armes

Nombre d’Américains considèrent comme fondamentale la liberté de posséder une arme. Elle leur est garantie par le second amendement de la Constitution : « Nul homme ne sera privé du droit de porter une arme. » La vente des armes est libre dans la plupart des Etats mais leur utilisation est, bien entendu, sévèrement réglementée. Suite à de nombreux faits divers sanglants, notamment dans des écoles, le droit de porter des armes fait aujourd’hui l’objet d’un vif débat politique aux Etats-Unis. On estime que 45 millions d’Américains détiennent au moins une arme. Un million la portent sur eux en permanence.

Arrivée

A l’arrivée à l’aéroport, suivre le signe Immigration et Foreign citizens ou Aliens, c’est-à-dire étrangers. La police des frontières n’est jamais très amène : elle vous interrogera pour être sûr que vous n’avez pas l’intention de vous installer et de travailler aux Etats-Unis, et que vous êtes en possession d’une somme d’argent suffisante pour subvenir à vos besoins pendant votre séjour, qui ne devra pas excéder 3 mois.

Cartes

Avant de partir en vacances, pensez à acheter une carte détaillée qui vous sera très utile durant votre voyage. Les cartes que vous trouverez sur place sont rarement en français et pas toujours très précises. Blay-Foldex propose plus de 100 cartes routières et touristiques, pour toutes les destinations en France et dans le monde. Vous pouvez acheter les cartes Blay-Foldex dans les principales librairies.

Change

Dans toutes les grandes villes, on change très facilement des euros contre des dollars, ainsi que des Travelers cheques. Nombre de distributeurs automatiques (ATM) acceptent les principales cartes bancaires (Visa , MasterCard , etc.) et délivrent des dollars.

Code de la route

Le réseau routier américain est excellent et la conduite beaucoup plus sereine ! Il faut dire que la vitesse est strictement limitée sur toutes les autoroutes : 65 miles/h (parfois jusqu’à 75 miles/h) soit 104 km/h contre 25 miles/h en ville, soit 40 km/h et 55 miles/h sur les autres routes.

En cas d’infraction, on ne discute pas avec les policiers américains, on paie son ticket . La conduite en état d’ébriété est sévèrement punie : de 3 jours à 6 mois de prison et 390 à 1 000 $ d’amende, ainsi qu’un retrait de permis. Quelques règles sont à connaître : une double ligne jaune continue peut être coupée pour tourner à gauche. Deux doubles lignes jaunes sont infranchissables. A une intersection sans signalisation, la loi du« premier arrivé, premier parti » s’applique. 

Un panneau comprenant le mot xing (abréviation de crossing ) indique qu’il faut ralentir : des enfants, des piétons ou du bétail (school xing, ped xing, cattle xing) sont susceptibles de traverser. Le stationnement est très restrictif dans les agglomérations. En cas d’accident, appelez le 911.

Cuisine et boissons

On n’est pas obligé de mal manger aux Etats-Unis ! La cuisine californienne est un vrai melting-pot où pizzas italiennes, dim sum chinois, sushis japonais, chili con carne tex-mex et quiches françaises côtoient le T. Bone steak.Plus au sud, les influences mexicaine et espagnole ont enrichi et épicé la cuisine locale symbolisée par le chile, ce petit piment rouge que l’on tresse en couronne. L’Ouest des cow-boys a donné à l’Amérique tout entière le barbecue et ses sauces en flacon qui accompagnent une viande rouge, tendre et savoureuse. Elevés au peanut butter , le beurre de cacahuètes, les Américains ont la dent sucrée (sweet tooth) : leurs carrot cake (gâteau aux carottes), cheese cake (gâteau au fromage blanc) et chocolate cake, cookies ou brownies sont des tentations auxquelles il est difficile de ne pas succomber.

L’eau du robinet est saine. Même si les eaux en bouteille gagnent régulièrement du terrain aux Etats-Unis, trouver une boisson non sucrée peut parfois relever du parcours du combattant : les Américains boivent sans arrêt du Coca Cola, Seven-Up, Dr Pepper, Fresca, et autres sodas que l’on sert à volonté (refill), tout comme le café, très léger et allongé. Essayer le thé glacé (iced tea) et la root beer , une bière de racines au goût étrange et indéfinissable. Le vin californien, servi au verre ou à la bouteille, coûte aussi cher que le vin importé.

Drogues

Cannabis, LSD, cocaïne, ecstasy… la détention de stupéfiants est punie en Californie et dans tous les Etats américains avec plus ou moins de sévérité. Le Nevada ne fait pas de différence entre drogues douces et drogues dures et envoie les fumeurs de marijuana derrière les barreaux.

Electricité

La norme électrique américaine est le 117 volts et 60 périodes (France : 110/220 volts et 50 périodes). La plupart des appareils modernes (rasoir, sèche-cheveux, ordinateur, etc.) intègrent un transformateur. Un appareil 220 volts non équipé de transformateur ne fonctionne donc pas bien. Les adaptateurs se trouvent sur place. Il faut en outre un adaptateur de prise car les fiches plates américaines ne sont pas utilisables par les appareils aux normes françaises.

Foreign Desk et Hata

Deux services de renseignements et de réservations gratuits sont destinés aux visiteurs en perdition ou en mal d’informations. Foreign desk :1 800 255 3050 et Hata :1 800 356 8392.

Fumeurs

Fumeurs contre non-fumeurs, la guerre est déclarée. La Californie a montré l’exemple en interdisant purement et simplement de fumer dans les lieux publics, bars et restaurants compris. D’autres Etats suivront. De même, les compagnies aériennes interdisent toutes la cigarette sur leurs vols. La plupart des entreprises les imitent, cantonnant leurs fumeurs à l’extérieur des locaux, sur le trottoir, lorsque le besoin est trop pressant. Les endroits pour fumeurs sont limités, strictement signalés et dûment surveillés. Toute sortie, cigarette à la main, expose à une immédiate réprobation si ce n’est une altercation. Les fumeurs de pipe sont un genre pratiquement inconnu aux Etats-Unis. En revanche, le cigare connaît une mode fulgurante. Les amateurs de havanes prennent soin de se retrouver à l’abri de clubs privés, mais ouverts à tout consommateur.

Hébergement

Confortables et propres, les hôtels américains sont chers, surtout aux abords des parcs nationaux. Pour les budgets serrés, les chaînes de motels (Motel 6 ; Super 8) offrent un excellent rapport qualité-prix. Plus pittoresques, les Bed & Breakfast (où les enfants sont rarement admis) vous font approcher l’american way of life. Les Visitor Centers et les Chambers of Commerce vous donneront une liste des B&B . Typiques de l’Ouest, des ranches accueillent des voyageurs auxquels ils offrent la possibilité de s’initier à l’équitation, au rodéo et au métier de cow-boy . Contacter : The Dude Ranchers’ Association,1122, 12th Street, PO Box 2307, Cody, Wyoming 82414, tél. : (866) 399 2339 ; fax : (307) 5872776.

Heure locale

Le décalage horaire est de moins 9 h l’hiver (moins 8 h l’été) entre Paris et Los Angeles. Quand il est midi à Paris, il est 3 h du matin à Los Angeles, 4 h à Denver et 5 h à Houston.

Horaires d’ouverture

Les commerces, banques et bureaux de poste ouvrent en général entre 9 h et 17 h en semaine. Quelques banques restent ouvertes le samedi de 9 h à 14 h. Dans les villes, de nombreux supermarchés, restaurants et stations-service sont ouverts 24 h sur 24. Le dimanche, les heures d’ouverture des commerces sont de 12 h à 17 h.

Informations touristiques

Toutes les villes et les parcs possèdent un Visitor Center ou une Chamber of Commerce. Ne pas hésiter à s’y arrêter, ils donnent des informations précieuses et de la documentation gratuite. Des journaux édités par les offices du tourisme sont également distribués. Consulter aussi le site www.office-tourisme-usa.com ou appelez le n° audiotel 08 99 70 24 70.

Jours fériés

  • 1er janvier : jour de l’an (New-Year’s Day).
  • 3e lundi de janvier : anniversaire de Martin Luther King.
  • 3e lundi de février : jour du Président.
  • Dernier lundi de mai : jour du Souvenir (Memorial Day).
  • 4 juillet : fête de l’Indépendance (Independence Day).
  • 1er lundi de septembre : fête du Travail (Labour Day).
  • Veille de la Toussaint : le mardi gras américain (Halloween).
  • 2e lundi d’octobre : fête de Christophe Colomb.
  • 11 novembre : fête des Anciens Combattants (Veteran’s Day).
  • Dernier jeudi de novembre :(Thanksgiving).
  • 25 décembre : Noël (Christmas).

Langues

L’anglais est la langue officielle ou plus exactement l’American English, dont l’accent et le vocabulaire diffèrent du British English. L’espagnol est très courant dans le Sud-Ouest et en Californie, où la communauté latinoaméricaine est très importante.

Médias

Chaque grande ville possède plusieurs journaux, dont l’édition du dimanche livrée avec son magazine peut peser jusqu’à deux kilos ! Il est en revanche difficile de trouver la presse française en dehors des grandes villes et des aéroports internationaux. Les Américains sont de grands« téléphages »branchés sur des dizaines de chaînes dont certaines se consacrent uniquement à la religion ou au télé-achat !

Parcs nationaux

Le premier fut Yellowstone, créé en 1872. Une cinquantaine de parcs nationaux, dont quarante sont dans l’Ouest américain, préservent plus de 4 millions d’hectares de sites naturels. Didactiques, très bien aménagés pour le confort des visiteurs encadrés par des rangers (gardes), les National Parks sont des havres de paix et de beauté. Le droit d’entrée est en moyenne de 20 $ (environ 13,5 €) par véhicule (et non par personne). Vous trouverez de nombreuses informations sur le site Internet du National Park Service:www.nps.gov

Photo/film

Les pellicules Ektachrome et papier sont en vente dans tous les supermarchés et les drugstores. Elles sont un peu moins chères qu’en France, tout comme leur développement.

Poste

L’affranchissement pour l’Europe varie de 50 cents à 1 $ selon l’envoi, qui arrivera dans la semaine. Les bureaux de poste sont ouverts de 9 h à 18 h durant la semaine.

Pourboire

Le tip est une règle à laquelle il ne faut pas déroger. Les serveurs, qui ont un salaire fixe ridicule, vivent grâce aux pourboires. On doit ajouter 15 % à son addition à moins que le service (gratuity) ne soit compté d’office dans la note. Si vous payez avec une carte de crédit, remplissez vous-même la case tips pour éviter les mauvaises surprises. On laisse aussi entre 15 et 20 % aux chauffeurs de taxi.

Prostitution

A l’exception de dix comtés du Nevada, la prostitution est interdite sur tout le territoire américain. A San Francisco et à Phoenix, les clients de prostituées sont piégés et arrêtés. Ils doivent payer une amende de 500 $ et suivre un stage de rééducation. Les touristes pris en flagrant délit n’échappent pas à cette John’s Class (école du client).

Racisme

Officiellement rayé des comportements, le racisme continue de hanter la société américaine. Près de 500 organisations prônent« la suprématie de la race blanche », tout comme de nombreux sites Internet. Chaque année, le FBI répertorie près de 9 000 agressions racistes dont la moitié ont des Noirs pour victimes.

Sécurité

Le centre-ville, downtown, est parfois peu sûr. Un bon principe : écouter les conseils des« locaux »sur les lieux et les rues à éviter le soir. L’auto-stop n’est pas recommandé et il est préférable de ne pas s’arrêter ou dormir la nuit dans les rest-areas des autoroutes. Evitez de transporter des objets de valeur ou des grosses sommes d’argent liquide. Les hôtels sont équipés de coffres-forts (safe deposit).

Sports

Préoccupés par l’état de leurs chakras mais aussi de leurs muscles, les Californiens sont passionnés de sport, comme la grande majorité de leurs compatriotes. Natation, planche à voile, surf, ski nautique sont pratiqués sur les plages de Santa Monica et de Long Beach à Los Angeles tandis que joggers et cyclistes croisent les as de la« glisse »(skateboard et rollerskate) sur le bitume. Allez voir un match de baseball, de basket-ball ou de football américain, les trois sports nationaux. Sans oublier les rodéos, sport local pour vrais cow-boys, et les parcs nationaux pour s’adonner à la randonnée.

Taxes

Chaque Etat perçoit une taxe sur les achats qui s’ajoute à la note au moment de payer et qui varie en moyenne de 4 % pour les livres à 6,5 % pour les vêtements, 8,5 % pour les restaurants et 11 % pour les hôtels.

Téléphone

La vie aux Etats-Unis semble avoir été conçue autour du téléphone et des milliers de cabines. Les numéros se composent d’un indicatif local et d’un numéro à 7 chiffres.

Les appels locaux se font en composant les 7 derniers chiffres. Les appels longue distance visent tous les autres lieux des Etats-Unis. Composez l’indicatif suivi des 7 chiffres. Attention, des zones très proches sont considérées comme longue distance si l’indicatif est différent.

Les appels internationaux se font en composant le 011 suivi du code du pays (33 pour la France, 32 pour la Belgique, 41 pour la Suisse) et le numéro du correspondant, sans le 0 initial.

De nombreux numéros correspondant à des services sont gratuits. On les reconnaît facilement : ils commencent par 1800.

Enfin, on peut également téléphoner en PCV, le collect call, pour cela composer le 0, une opératrice vous guidera. Le prix des communications, raisonnable, chute durant la nuit et au cours du week-end.

Transports intérieurs

En avion

Dans ce pays immense, on prend l’avion comme on prendrait le bus.

Bien que le transport aérien soit en crise depuis septembre 2001, les compagnies américaines demeurent très compétitives. Renseignez-vous pour connaître les tarifs, réservez par téléphone avec votre carte de crédit et payez au moment du départ.

En bus

Populaires et bon marché, les bus Greyhound, qui ne voyagent que de nuit, sillonnent tout le territoire américain. Les non-résidents et les étudiants peuvent obtenir un Ameripass, des coupons forfaitaires de 4, 7, 15 ou 30 jours.

En train

Les Américains boudent leur compagnie ferroviaire, Amtrak, dont le réseau est peu étendu. Fauteuils larges et wagons confortables, les trajets sont plus longs et plus chers qu’en bus. Avec un pass national Amtrak 15 ou 30 jours, le voyageur peut emprunter des itinéraires qui lui feront revivre la conquête de l’Ouest : le San Francisco Zephir suit la piste des pionniers entre Chicago et San Francisco via Denver et Salt Lake City ; le Coast Starlight longe la côte pacifique depuis Seattle jusqu’à San Francisco.

Renseignements : numéro vert depuis les Etats-Unis : 1 800 872 7245.

En voiture

C’est le meilleur moyen et le plus économique, si on est quatre, pour découvrir les grands espaces américains. Il faut être âgé de 21 ans au minimum et être en possession d’un permis international en plus du national et d’une carte de crédit pour la caution.

Usages et politesse

Les Français n’ont hélas pas toujours bonne réputation outre-Atlantique. On nous trouve arrogants, snobs, indisciplinés. Règle de base aux Etats-Unis : on répond aux salutations et aux sourires des inconnus et on respecte les règlements ; on ne prend pas la place de son prochain dans la queue, on attend sagement d’être placé au restaurant et on essaie d’être ponctuel.

Combien ça coûte ?

(Prix indicatifs)

  • Un café : 1,65 $1,10 €
  • Un jean Levi’s 501 : 52,5 $/35 €
  • Un ticket de métro ou de bus :  1,3 $/0,85 €
  • Essence, 1 gallon : 2,4 $/1,60 €
  • Une bière locale :  3,9 $/2,60 €

Sommaire Guide USA Ouest

Inscription newsletter USA-Tangka

Lire la suite du guide

Autotour Route 66

Autotour Route 66

685 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Partez en autotour sur la célèbre route 66 en passant Voir le détail

La Louisiane authentique

La Louisiane authentique

745 €- 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les mystérieux bayous, les plantations et ... Voir le détail

Autotour le Nouveau Monde

Autotour le Nouveau Monde

750 € TTC - 8 jours / 7 nuits

Boston et de pittoresques Voir le détail

Rêveries Californiennes

Rêveries Californiennes

1455 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Incontournable, ce voyage parcourt l'essentiel de ... Voir le détail