Infos et réservations au 01 45 65 36 50 usa@tangka.com

Le Nouveau-Mexique : Santa Fe, Albuquerque

Le Nouveau-Mexique : Santa Fe, Albuquerque

Santa Fe

Ce n’est pas un hasard si la plus vieille ville de l’Union, blottie au pied des magnifiques montagnes Sierra Sangre de Cristo, en est aussi l’une des plus abondamment visitées. Hier oasis poussiéreuse pour aventuriers exténués (la célèbre piste de Santa Fe comptait 1 250 km depuis Saint Louis dans le Missouri !), elle offre aujourd’hui aux voyageurs, tant par sa belle architecture, sa vocation culturelle que son ambiance originale, une véritable alternative aux grandes villes américaines classiques.

Ville branchée

De galeries d’art en boutiques de créateurs, de cafés lookés en restaurants à la mode, la capitale de l’Etat est ainsi devenue l’une des haltes de prédilection de l’Amérique chic, branchée et cossue.

Premier constat, immédiat : on peut aisément y circuler à pied, une vraie différence par rapport aux standards habituels du pays. De quoi se gaver à satiété du très agréable panorama visuel de la ville – une journée sur place se justifie amplement. Car tout à Santa Fe, des hôtels aux maisons particulières en passant par les commerces ou les stations-service, est aux normes du« style adobe », murs d’argile et toits plats. Même la hauteur des constructions y est sévèrement réglementée, ce qui explique la totale absence de grands buildings modernes et la grande cohérence stylistique de l’architecture urbaine.

Vieille ville

Premier secteur à visiter, celui de la vieille ville, construite autour de la belle plaza , qui est le cœur de Santa Fe depuis sa création. Juste derrière l’un des angles de la place se trouve, enchâssée à même le trottoir, la pierre commémorative marquant l’endroit où s’achevait la piste de Santa Fe. L’une des artères de la ville s’appelle toujours Old Santa Fe Trail.

Palace of The Governors

Sur l’un des flancs de la place se trouve ce beau palais, anciennement palacio Real (palais Royal). Construit sur ordre de la Couronne d’Espagne à compter de 1610, il a servi de résidence aux gouverneurs et aux capitaines généraux jusqu’en 1910. Transformé en musée (105, West Palace Avenue, tél. : (505) 476 5100, ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante, libre le vendredi de 17 h à 20 h) , c’est le plus vieil édifice public des Etats-Unis. Sous les arcades devant le palais, une cinquantaine d’artisans indiens vendent régulièrement leur production de bijoux sur de petits étals à même le sol.

Le style adobe

Souvent présent çà et là dans les Etats de l’Ouest, l’adobe s’impose vraiment partout dans l’architecture du Nouveau-Mexique, comptant pour beaucoup dans le charme de ses constructions. Santa Fe en a même fait la principale caractéristique de son style, sobre, chaleureux, élégant.

L’adobe, c’est tout simplement de l’argile. Un matériau traditionnel élémentaire connu depuis toujours par les Indiens, dont ils tirent des briques crues laissées ensuite à sécher au soleil. Avec ses belles teintes ocre rosée, tirant parfois jusqu’au rouge, il connaît un fort regain de faveur depuis une bonne vingtaine d’années, particulièrement coté dans les classes aisées pour qui une maison en adobe est un symbole de standing. Belle revanche pour un matériau autrefois déconsidéré parce que trop« rustique »…

Museum of Fine Arts

107, West Palace Avenue, tél. : (505) 476 5072, ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante, gratuit le vendredi de 17 h à 20 h.
L’un des angles de la place accueille, dans une magnifique construction de style adobe du début du siècle, un musée consacré à l’art du Nouveau-Mexique et aux œuvres de nombreux artistes.

Monuments religieux

A quelques minutes de marche depuis la place se trouve la cathédrale Saint Francis of Assisi, construite au siècle dernier à l’initiative des Français, et qui renferme la plus ancienne statue de la Vierge existant aux Etats-Unis. Suivre ensuite la Old Santa Fe Trail pour aboutir à la Chapel of San Miguel(401 Old Santa FeTrail, à l’angle de De Vargas Street, ouvert de 10 h à 16 h du lundi au samedi et de 13 h à 16 h 30 le dimanche, entrée payante, gratuit pour les enfants de moins de 6 ans), qui, outre sa belle simplicité, est aussi l’une des plus vieilles des Etats-Unis (1610).

Culture et art indien

Un peu partout dans les environs, profusion de jolis magasins d’artisanat et de galeries d’art, où l’on peut parfois découvrir les dernières œuvres contemporaines d’excellents peintres indiens. Les ateliers d’artistes sont pour bon nombre d’entre eux concentrés sur l’agréable Canyon Road .

Parmi les nombreux et intéressants musées que compte Santa Fe, il faut voir notamment ceux qu’abrite la Camino Lejo Museum Plaza (710, Camino Lejo off Old Santa Fe Trail). Deux d’entre eux sont exclusivement consacrés à la culture et à l’art indiens sous toutes leurs formes : le Museum of Indian Arts and Culture(tél. : (505) 4761250, ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 17 h. Entrée payante) et le Wheelwright Museum of the American Indian(tél. : (505) 9824636, ouvert du lundi au samedi de 10 h à 17 h et le dimanche de 13 h à 17 h. Entrée libre). Le troisième, le Museum of International Folk Art (ouvert tlj de 10 h à 17 h du 28 mai au 3 septembre, et de 10 h à 17 h du mardi au dimanche, fermeture lundi de début septembre à fin mai, entrée payante, tél. : (505) 476 12 00), se consacre de manière plus générale à l’artisanat et l’ethnographie.

L’énigme de Roswell

Juillet 1947, un objet volant se« crashe »de nuit dans le désert près de Roswell, Nouveau-Mexique. Le lendemain, un homme en récupère quelques débris, son récit filtre dans la presse locale. Mais, bientôt, on s’aperçoit que l’armée, qui possède une base dans la région,« boucle »tout un secteur du désert et en interdit l’accès à quiconque. Simultanément, plusieurs témoins oculaires de la fameuse nuit racontent avoir vu un Ovni.

C’est le début de la« rumeur de Roswell » : les militaires américains auraient secrètement récupéré, suite à ce crash, des preuves d’une existence extraterrestre et bloqué l’information. Pourquoi ? La rumeur, bien plus tard, donnera naissance à la thèse du complot gouvernemental, développée par exemple dans la série télé X Files.

Albuquerque

Moderne, étendue, mais sans beaucoup de signes distinctifs, la plus grande ville de l’Etat par sa population (près d’un demi-million d’habitants), pôle universitaire et centre d’affaires, n’est guère plus qu’une étape pour la plupart des voyageurs. Hormis quelques rues de Downtown, qui s’animent un peu en soirée, deux centres d’intérêt tout de même : l’Indian Pueblo Cultural Center et Old Town.

Balloon Fest By: Woody HibbardCC BY 2.0

Indian Pueblo Cultural Center

2401, 12th Street NW, ouvert tlj de 9 h 30 à 17 h 30, tél. : (505) 843 7270. Entrée payante.
A la fois musée, espace commercial et lieu d’animation, ce centre a pour particularité d’être géré collectivement par les dix-neuf villages pueblos de la région.
Il s’y donne régulièrement d’intéressants spectacles (danses rituelles par exemple), les boutiques y sont bien approvisionnées en artisanat de qualité et le menu de la cantina locale comporte quelques plats d’inspiration indienne.

A l’écoute des étoiles

En plein cœur du désert du Nouveau-Mexique, de colossales paraboles par dizaines pointent leur convexité vers le ciel. L’ensemble compose le« télescope à large spectre »de l’Observatoire national de radioastronomie, chargé de traquer les ondes radio en provenance de l’espace lointain et, donc, de déchiffrer l’histoire du cosmos.

On peut visiter ce site incongrûment posé au milieu de nulle part. Un petit centre d’accueil y expose en termes simples la mission scientifique de l’observatoire. Mais l’essentiel est ailleurs, dans l’étrange mariage de ce paysage de commencement du monde et de la technologie la plus sophistiquée. Le choc des contraires et, au bout du compte, une vraie poésie…

Suivez le guide !

Chaque mois d’octobre, Albuquerque se mobilise pour sa Balloon Fiesta, aujourd’hui l’un des plus importants rassemblements internationaux pour les aérostiers et les fans de montgolfières.

Old Town

Visitor Center, 305 Romero NW, ouvert tous les jours de 9 h à 17 h, tél. : (505) 243 3215. Entrée libre.

Le« vieux quartier »hispanique d’Albuquerque est, en fait, une simple place bordée d’une jolie église et quelques pâtés de maisons avoisinants. Tout cela est certes plaisant mais le charme de l’authenticité s’est dissipé depuis longtemps.
On peut faire quelques emplettes dans les magasins d’artisanat du cru (poterie, articles de cuir, bijoux indiens, bottes, couvertures, objets symboliques du vieil Ouest) et prendre le temps d’y boire un verre.

Circuit des pueblos

Bon nombre de voyageurs choisissent Albuquerque comme point de départ du« circuit des pueblos » : San Ildefonso, San Felipe, Santo Dominguo, Santa Ana, Tesuque, etc. Lorsqu’on a déjà vu Taos Pueblo, de loin le plus séduisant de ces villages indiens, la promenade peut s’avérer toutefois décevante, hormis lors des fêtes indiennes ouvertes au tourisme.

Deux exceptions intéressantes néanmoins : vers le nord-ouest, Chaco Canyon, ruines de villages vieilles de plusieurs siècles, et vers le sud-ouest Acoma Pueblo (renseignements : tél. : (505) 5526604 ou (800) 747 0181), toujours habité et surnommé Sky City car joliment perché au sommet d’une haute butte rocheuse (visite guidée uniquement).

Sommaire Guide USA Ouest

Inscription newsletter USA-Tangka

Lire la suite du guide

The East Coast, de Boston à Washington

The East Coast, de Boston à Washington

1950 € TTC - 9 jours / 7 nuits

Les grandes villes historiques de l'Est des ... Voir le détail

Merveilles américaines de Montréal à New York

Merveilles américaines de Montréal à New York

2070 € TTC - 12 jours / 10 nuits

Un combiné qui vous en fera voir de toutes les ... Voir le détail

Autotour Route 66

Autotour Route 66

685 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Partez en autotour sur la célèbre route 66 en passant Voir le détail

La Louisiane authentique

La Louisiane authentique

745 €- 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les mystérieux bayous, les plantations et ... Voir le détail