Infos et réservations au 01 45 65 36 50 usa@tangka.com

Le Texas : Fort Worth, Houston, San Antonio

Le Texas : Fort Worth, Houston, San Antonio

Fort Worth

A une cinquantaine de kilomètres vers l’ouest, c’est un peu la petite sœur jumelle de Dallas, les banlieues des deux villes étant d’ailleurs réunies sous le nom de Metroplex. Pourtant Fort Worth, historiquement principal point de passage du bétail de l’Etat à l’époque des pionniers, vit encore largement au rythme de la prairie. Saloons, rodéos, buveurs de bière et chemises à carreaux… On y retrouve encore un peu de l’authentique Ouest des cow-boys.

Stockyard National Historic District

Pour davantage d’information sur la ville, Forth Worth Convention & Visitors Bureau, Water Gardens Plaza, 415 Throckmorton.
Le quartier des parcs et marchés aux bestiaux, qui valut à Fort Worth son surnom de Cowtown (« la ville des vaches »), vaut le déplacement. C’est ici que l’on comprend pourquoi ce sont les bêtes du Texas qui sont allées grossir les rangs des élevages balbutiants des autres Etats, de l’Oklahoma au Montana, à la fin du siècle dernier.

Spectacles rodéos

Le Cowtown Coliseum organise toujours, en salle, un spectacle de rodéo toutes les semaines (vendredi et samedi, entrée payante), ainsi qu’un show, le Pawnee Bill Wild West Show, qui reconstitue notamment une attaque de diligence (tous les samedis de mai à août, entrée payante).

En soirée, la représentation se tient chez Billy Bob’s, « le plus grand saloon du monde », sur Rodeo Plaza : il rassemble bars, arène à taureaux, restaurant barbecue, boîte de nuit, jeux vidéo et billard sur 30 000 m2 !

White Elephant Saloon

101 E. Exchange Ave. Ouvert à partir de midi.
En cas d’allergie au gigantisme de Rodeo Plaza, descendre vers Exchange Avenue, au White Elephant Saloon « saloon de l’Eléphant blanc ». Ouvert depuis 1906, il possède une immense collection de chapeaux texans. L’ambiance western y est garantie et des concerts de country music y sont donnés toutes les semaines.

Suivez le guide !

Assistez, au mois de juin, au Chisolm Trail Round Up, un festival à la mémoire de la bravoure des cow-boys qui guidèrent les convois de bétail vers le Kansas, pendant la guerre de Sécession.

Sundance Square Downtown Entertainment District

On peut aussi explorer le site du quartier « début de siècle » de Fort Worth, restauré de fond en comble à l’intention des touristes et visiter les quelques musées, assez réputés, que possède la ville : le Kimbell Art Museum, le Modern Art Museum of Fort Worth ou encore le Forth Worth Museum of Science and History.

Houston

Quatrième ville la plus peuplée des Etats-Unis (plus de quatre millions d’habitants), Houston, toute proche de la côte du golfe du Mexique, n’est pas, généralement, la destination favorite des touristes au Texas, l’été y étant extrêmement chaud et humide. La ville a profité du boom économique d’après-guerre pour élever de multiples gratte-ciel et centres commerciaux et pour développer ses activités portuaires. En 1963, la base de la Nasa s’établit à proximité. C’est là qu’en 1969 arrivèrent les premiers messages de l’astronaute Neil Amstrong en provenance de la Lune.

Rappel historique

Houston doit sa création à des marchands : les frères Allen, Augustus et John, qui y établissent un comptoir en 1836, sur la rivière Buffalo Bayou, qui coule toujours au cœur de la ville. Ils baptisent la ville du nom de Sam Houston, le général qui venait juste de défaire l’armée mexicaine à San Jacinto.

Comme nombre de villes américaines, Houston doit son essor à l’arrivée du chemin de fer, dans les années 1860, puis à la découverte de pétrole quelques décennies plus tard. Elle n’a depuis cessé de grossir et de s’enrichir. En 1997, la ville élisait son premier maire noir, Lee Brown.

La ville

Pour davantage d’information sur la ville, Greater Houston Convention & Visitors Bureau, 801 Congress.
L’essentiel de l’activité nocturne de Houston se déroule dans les bars et night clubs concentrés autour de Richmond Avenue. En outre, quelques promenades méritent une visite.

Sam Houston statue By: brando.nCC BY 2.0

Hermann Park

Complexe de jardins tropicaux et de musées, le parc s’étend sur 155 hectares qui renferment, notamment, les jardins zoologiques de la ville, un aquarium et le Houston Museum of Natural Science (One Hermann Circle Drive. Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 18 h, dimanche dès 11 h. Entrée payante).
A voir aussi : le Bayou Bend Collection & Gardens, l’une des plus belles collections américaines d’objets d’art décoratifs du XVIIe au XIXe siècle, dans un décor de jardins à la française.

Dans un registre plus récréatif, ne pas manquer les deux parcs d’attractions contigus (ouverts tlj en été et les week-ends en mai et septembre à partir de 10 h, heure de fermeture variable. Entrées payantes)Six Flags Houston Astroworld (montagnes russes, etc.) et Six Flags Houston Waterworld (jeux d’eau).

Space Center Houston

1601 NASA Road 1. Ouvert tlj en été de 9 h à 19 h, du lundi au vendredi de 10 h à 17 h et le week-end de 10 h à 19 h de septembre à mai. Entrée payante.
L’attraction principale de la ville demeure le site de la Nasa, installé à une quarantaine de kilomètres, à Clear Lake. Ce complexe gigantesque (plus de 14 000 employés) est ouvert, en partie, au public : exposition de fusées et de modules spatiaux, simulateur de vol, découverte du centre de commande, pierres lunaires, jeux interactifs, cinéma Imax, etc.

Suivez le guide !

Mêlez-vous à l’ambiance de la fiesta de San Antonio, les dix derniers jours du mois d’avril. Défilés et concerts célèbrent la victoire de San Jacinto.

San Antonio

San Antonio Convention Center & Visitors Bureau, PO Box 2277.
Fondée en 1691 par des missionnaires espagnols, San Antonio, à la confluence des régions de South Texas Plains et Hill Country, est passée aux mains des pionniers américains au XIXe siècle, mais l’influence hispanique y est encore très forte. La ville est surtout connue pour abriter les vestiges de Fort Alamo, dont il ne reste pratiquement rien, excepté une enceinte de pierre, et cinq vénérables missions espagnoles dont la visite se justifie.

Les missions

A l’origine de l’édification de la ville, elles sont aujourd’hui protégées et leur conservation assurée par le San Antonio National Historical Park. Les plus intéressantes sont celles de San José, la plus belle et la plus grande de la ville (1720), et celle de Concepcion, édifiée en 1731. C’est la plus vieille mission non restaurée d’Amérique du Nord ; on peut encore y distinguer les couleurs d’origine sur les murs.

Sommaire Guide USA Ouest

Lire la suite du guide

Les parcs de l’Ouest

Les parcs de l’Ouest

480 € TTC - 10 jours / 9 nuits

Découvrez les sites parmi les plus époustouflants des ... Voir le détail

Autotour Route 66

Autotour Route 66

685 € TTC - 15 jours / 14 nuits

Partez en autotour sur la célèbre route 66 en passant Voir le détail

La Louisiane authentique

La Louisiane authentique

745 €- 8 jours / 7 nuits

Venez découvrir les mystérieux bayous, les plantations et ... Voir le détail

Le meilleur du New-York State

Le meilleur du New-York State

1065 € - 10 jours / 9 nuits

Découvrez un Etat riche et intéressant. Au programme : ... Voir le détail